Accès à la Mercuriale Accès Mercuriale Abonnez-vous à la newsletter Newsletter

 Consultez la lettre Prestarest, votre magazine d'informations autour de la restauration.

 Consultez la lettre Prestarest

LA LOI EGALIM 2

La proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs a été promulguée au Journal officiel du 19 octobre 2021. Cette loi introduit de nouveaux dispositifs de régulation et de transparence au profit d’une meilleure rémunération des agriculteurs français.

Dès juillet 2017, les États généraux de l’Alimentation ont acté la nécessité d’agir concrètement pour une meilleure rémunération des agriculteurs français. Ce travail a été initié avec la loi EGalim de 2018 qui a permis une meilleure prise en compte des coûts de production agricoles dans la formation des prix d’achats aux agriculteurs.

Cependant, des dispositions préexistantes, notamment celles de la loi de modernisation de l’économie de 2008, freinaient la pleine concrétisation de ses effets à la faveur d’une concurrence effrénée entre enseignes. Ainsi, de nouveaux dispositifs de régulations et de transparence ont pu être conçus et votés.

Cette loi dite « EGalim 2 » garantira une meilleure prise en compte des coûts de production des agriculteurs, permettra de mieux respecter le tarif des industriels et renforcera les mentions d’origine des viandes en restauration ainsi que pour certains produits à forte composante agricole. Cette nouvelle loi doit porter des résultats concrets dès les prochaines négociations commerciales.

Dès juillet 2017, les États généraux de l’Alimentation ont acté la nécessité d’agir concrètement pour une meilleure rémunération des agriculteurs français. Ce travail a été initié avec la loi EGalim de 2018 qui a permis une meilleure prise en compte des coûts de production agricoles dans la formation des prix d’achats aux agriculteurs.

Cependant, des dispositions préexistantes, notamment celles de la loi de modernisation de l’économie de 2008, freinaient la pleine concrétisation de ses effets à la faveur d’une concurrence effrénée entre enseignes. Ainsi, de nouveaux dispositifs de régulations et de transparence ont pu être conçus et votés.

Cette loi dite « EGalim 2 » garantira une meilleure prise en compte des coûts de production des agriculteurs, permettra de mieux respecter le tarif des industriels et renforcera les mentions d’origine des viandes en restauration ainsi que pour certains produits à forte composante agricole. Cette nouvelle loi doit porter des résultats concrets dès les prochaines négociations commerciales.